5 octobre 2011 3 05 /10 /octobre /2011 07:33

Une nouvelle vidéo du JdG cette fois-ci sur les schrtroupmpl^$ù enfin bref sur les p'tit lutins bleus de notre enfance :)

Alors je le redis : c'est aussi mon blog donc j'y mets aussi ce qui me plait ;) Pour moi c'est un blog ouvert, culturel mais pas avec un grand "C", car la culture est aussi commune à tous et se retrouve aussi dans la culture de masse.

Bon après, il me fait marrer et me rend nostalgique, donc je continuerai de le poster religieusement chaque semaine jusqu'à ce qu'on ait rattrapé les éditions plus récentes, là ce sera chaque mois (y'en a qui on fait "ouf..." si, si ! j'vous ai entendu, lol)


 


Joueur du grenier - Les Schtroumpfs - Megadrive par joueurdugrenier

Partager cet article

Published by ChefGeorges - dans Joueur du Grenier
commenter cet article
4 octobre 2011 2 04 /10 /octobre /2011 10:38

Apparemment chez Jamendo on aime les contradictions (et pondre des communiqués à chacun de mes articles un peu poils à gratter, lol). Bin oui souvenez-vous, en juin un "bug" avait sois-disant fait la confusion entre les CDD (Contrats de Distribution) FREE et les CDD PRO. Sauf que le récent communiqué de Jamendo ne dit pas ça du tout :)

Voici donc la fameuse réponse de Jamendo, par son Community Manager Fr (qui à la fin gueule un "MERCI!". J'ai pas compris... lol) :

"Salut!
Je passe dire un mot sur les changements dans l'utilisation de Jamendo:
Comme vous le savez, les Conditions Générales d'Utilisation de COM et de PRO ont été modifiées le 21 juin et ont pris effet le 15 juillet.
Désormais, on ne peut plus parler de "certification PRO", car la certification s'est étendue à tout le service Jamendo. Depuis mi-septembre, tout le monde doit être certifié pour mettre sa musique sur Jamendo.com. C'est un moyen pour nous de ne plus avoir le moindre artiste affilié à des sociétés de gestion de droits d'auteur, même s'il n'utilise pas Jamendo PRO.
Avant c'était obligatoire pour PRO, maintenant c'est aussi obligatoire pour Jamendo.com.
Donc avis à tout ceux qui ne l'ont pas encore fait, merci de remplir votre certification (à télécharger dans votre Menu d'administration) et de la renvoyer à certification@jamendo.com !
MERCI!
martin"

Donc mes observations de l'article précédent sont confirmées : Il n'existe plus de certification ou CDD-Free, c'est-à-dire pour une stricte utilisation libre et gratuite des musiques uploadées par des artistes voulant rester sous licences CC ! C'est un sacré coup de pied dans la tronche de la doctrine des débuts de Jamendo :(

Donc pour être tout à fait clair Jamendo.com est mort ! Non ? Pourtant on pourrait croire qu'il n'est plus qu'une "partie" de Jamendo.pro désormais,  tous les CDD étant à présent des CDD-PRO (car une seule certification possible).  Ça confirmerait aussi qu'à moyen terme Jamendo souhaiterait se débarrasser des licences CC. Et oui, suivez le raisonnement : si on a un contrat de distrib' PRO, comment garantir l'utilisation de licences CC vue que JamPRO n'utilise que des licences spécifiques PRO créées par eux-même ?!

Autre détail de la certification rendu obligatoire depuis juillet 2011 :

"Je m'engage en mon nom et le cas échéant au nom des titulaires de droits que je représente, à ne confier les droits des œuvres remises à Jamendo Pro de manière exclusive et/ou rétroactive à aucune société de gestion collective et de répartition de droits pendant la durée du Contrat avec JAMENDO et pendant toute période qui couvrirait tout ou partie de la durée de votre engagement chez JAMENDO."

Intéressant... ça confirme aussi les ambitions de Jamendo : devenir une socitété de gestion collective de droits d'auteurs. On prépare le terrain si vous préférez ;)

En tout cas, chacun fait comme il veut mais franchement Jamendo commence vraiment à ressembler à tout ce qui nous plait pas dans les Majors et la Sacem...

Pour finir, voici les question (pour l'instant sans réponse) que j'ai laissé sur le forum de Jamendo suite à ce communiqué :

1) Depuis le début, les artistes ont toujours dû certifier sur l'honneur qu'ils n'étaient pas affilier à une Société de Gestion de droits d'auteurs comme la Sacem et que leurs oeuvres ne contenaient pas de copyrights. En quoi une certification "PRO" serait-elle différente ? D'autant que les Sacem & Co. commencent à assouplir leurs positions par rapport aux licences libres type CC.
2) Pourquoi obliger des artistes à devoir certifier un contrat de distribution PRO alors qu'ils n'ont aucune intention de s'inscrire aux programmes de rémunération PRO ? Ou bien cela signifit-il que Jamendo ne souhaite plus héberger à terme d'artistes utilisant exclusivement des licences CC ?
3) Tout ça remet au gout du jour une question soulevée en juin dernier : que ce passera-t-il pour les artistes qui continueront de refuser de valider cette certification PRO ? Ces artistes honnêtes, sans copyrights et non-adhérents à la Sacem, seront-ils renvoyés du site ?

Partager cet article

Published by ChefGeorges - dans LES SCANDALES DE JAM'PRO
commenter cet article
4 octobre 2011 2 04 /10 /octobre /2011 07:22

Il y a quelques temps, je relayais sur le blog l'appel de ProfessorKilq, un appel aux dons en fait pour soutenir son projet personnel mais pas que ;)

Et bien il a réussit a réunir la somme dont il avait besoin et dit merci à toutes celles et ceux qui l'ont aidé. C'est bien, fait, sympa et sa confirme que c'est vraiment un type bien :)


Partager cet article

Published by ChefGeorges - dans Chroniques diverses
commenter cet article
3 octobre 2011 1 03 /10 /octobre /2011 14:53

Vous avez sans doute remarqué que les articles ne sont pas sortie jour/jour comme d'hanitude. La faute à un planning surchargé et à divers problèmes de connexion. Je vous remercie de votre compréhension, en espérant que cette semaine soit moins overbookée ;)

Pour me faire pardonner, voici 2 singles né de la collab' entre Phil Rey et Hu Creix. Ca se passe sur soundcloud et ça se passe de commentaires aussi, ça s'écoute et puis c'est tout ! :)

Modern samourai composed by Phil Rey featuring Hu Creix by Hu Creix
Metropolitan disease composed by Phil REY featuring Hu Creix by Hu Creix

Partager cet article

Published by ChefGeorges - dans Albums libres
commenter cet article
2 octobre 2011 7 02 /10 /octobre /2011 09:22

J'ai envie de dire de suite : au début c'était simple :) Bin, oui d'un côté on avait un Contrat de Distribution (CDD) "classique" pour diffuser gratuitement et légalement sa zik en CC sur Jam', et de l'autre un CDD spécifique à PRO... enfin ça c'est que quasiment tout le monde croyait moi compris. sauf depuis peu j'ai même un doute là-dessus. Pourquoi ? Déjà parce que depuis le 21 juin 2011 plus rien n'est claire... ou trop ! Explications :

Tout d'abord, on est bien d'accord que pour la plupart des artistes il y a d'un côté la diffusion libre et gratuit sur ce qu'on appellera JamFRE et de l'autre l'utilisation des service de rémunération qu'on appellera JamPRO ou PRO. A cela, beaucoup pense que viennent s'ajouter les CGU (Conditions Générales d'Utilisation) pour définir les usages du site, aussi bien membres qu'artistes... Hé, hé, et bien vous aviez tout faux !!!! lol

1) les CDD de JamFREE n'existent plus et ont été "remplacé" par les CGU.

Alors avant qu'on me tire à boulet rouge dessus, prêtez attention à ce qui va suivre. Avant, pour trouver ces CDD facile ! Déjà on les avait à la fin de l'upload en pdf, et puis après on pouvait toujours les ressortir depuis son Menu Administration en allant sur les albums. Bien, maintenant essayez.... non mais prenez votre temps je vais attendre..........

C'est bon ? Vous n'avez rien trouvé ? Pas moyen de voir où ils sont ? Si j'en crois le principe du rasoir d'Ockham c'est simple : on ne les trouve pas parce qu'ils ne sont plus là :)

Comme je n'upload plus sur Jam', difficile de dire ce qu'il se passe maintenant si on met un nouvel album sur le site (n'hésitez pas à donner vos témoignages ici même) mais le plus probable c'est donc qu'on n'a plus les CDD en pdf. D'ailleurs c'est logique (si, si, lol) et vous allez bientôt comprendre pourquoi.

Si par contre on va faire un tour sur les CGU, qui ont été modifié le 21 juin dernier (non sans un certains émoie, à cause du "bug" de l'absence de bouton "je n'accepte pas", du bug de la présentation des CDD/CGU JamPRO à la place des CDD/CGU JamFREE, et à cause du "bug" obligant finalement à "accepter" sinon "peut plus rien faire"... Arrgh ces "bugs" j'vous jure) on découvre qu'on y parle bien des licences Creatives Commons et du dépôt d'album sur www.jamendo.com. Je vous laisse vérifier.... Voilà. Ce qui semblerait donc vouloir dire que les CDD JamFREE en pdf n'existe plus et ont été inclu tout simplement dans les CGU. Alors ok, vous vous dites "il est con, ça change quoi du coup ? rien !" Et bien en théorie effectivement pas grand chose sauf qu'à la fin du pdf on avait sa signature numérique avec son nom d'artiste, mais dans la pratique ont y perd beaucoup. J'y reviens juste après avoir clarifié un 2ème point...

2) les CDD JamPRO ont supplanté les CDD JamFREE.

Et oui, les CDD JamPRO ont les trouve sur le Menu Admin, dans le menu JamendoPRO, juste en dessous de Certification on a les CGU pour PRO qui ouvrent une fenètre sur les CDD JamPRO (euh, me gueuler pas dessus, c'est Jamendo qui mélange tout le temps CGU et CDD, hin ! lol). Et bien c'est les CDD JamPRO, pas de soucis, en fait c'est la même chose que les CDD JamFREE qui eux ont disparue du Menu Admin avec "Jamendo Pro" à la place de "Jamendo... je sens que vous décrochez, non mais restez ça va aller mieux :)

3) Pourquoi c'est si important ces histoires de CDD et CGU ?

Et bien tout simplement parce que les artiste libres, non inscrits à JamPRO ont perdu beaucoup !

1 -  ils ont perdu leur propre CDD. D'un vrai contrat perso ils sont passé à un banal et général CGU :(

2 - ils ont aussi perdu en prestation et en considération de la part de Jamendo. Voici les paragraphes qui ne concernent plus que les CDD JamPRO et qu'on ne retrouve pas dans les CGU JamFREE :

"ARTICLE 7 - OBLIGATIONS DE JAMENDO
7.1 - Par l’effet des présentes, JAMENDO devient cessionnaire à titre non exclusif
des droits de distribution.
JAMENDO fera ses meilleurs efforts pour promouvoir les Oeuvres de L’ARTISTE
parmi les réseaux Internet les plus adaptés à recevoir les Oeuvres dans le cadre de
leur exploitation et dans ses relations avec ses Partenaires et suivant les
conditions que l’ARTISTE aura octroyé à JAMENDO par la Documentation
Outre cette promotion des Oeuvres, JAMENDO s’emploiera à rechercher et

négocier des contrats commerciaux permettant des exploitations commerciales
des Oeuvres pour lesquelles L’ARTISTE aura choisi une licence correspondante.
7.2 - JAMENDO fera ses meilleurs efforts pour que les Oeuvres ne soient pas
altérées. A cet égard, JAMENDO demandera aux Utilisateurs de signaler toute
utilisation non conforme aux autorisations données par L’ARTISTE. Toutefois,
L’ARTISTE ne pourra tenir JAMENDO pour responsable d’une utilisation non
conforme réalisée par un Utilisateur ou tout tiers.
L’ARTISTE ne pourra en aucun cas solliciter JAMENDO pour engager des poursuites
en cas d’une utilisation non-conforme d’une ou plusieurs Oeuvres. Toutefois,
JAMENDO pourra selon le cas aider l’ARTISTE à nouer les contacts utiles pour faire
cesser le trouble et/ou prendre toute mesure utile.
JAMENDO fera également ses meilleurs efforts pour que les Oeuvres de L'ARTISTE
ne soient pas utilisées de façon illicite et sans achat de licence par des sociétés
commerciales. Cependant, JAMENDO n'a pas de vocation juridique et L'ARTISTE
devra avoir recours à un établissement extérieur pour toute réclamation (Creative
Commons, avocat, etc..).
7.3 - JAMENDO mettra à la disposition de l’ARTISTE au sein de son Compte Artiste
des outils statistiques afin de permettre à ce dernier de prendre connaissance des
utilisations de ses Oeuvres.
Les Utilisateurs du Service auront à leur disposition plusieurs outils de notation
neutres et démocratiques dont l’ARTISTE pourra prendre connaissance.
7.4 - Dans l’hypothèse où L’ARTISTE aurait manqué à l’un quelconque des
engagements prévus aux présentes, et notamment dans le cas de la remise d’un
Contenu Illicite, JAMENDO se réserve la possibilité de mettre fin aux présentes, de
retirer l’ensemble des Oeuvres de son Site et de clôturer le Compte Artiste.
JAMENDO se réserve également le droit d’engager toutes poursuites jugées
nécessaires devant toute juridiction.
ARTICLE 8 - INFORMATION DE L’ARTISTE
8.1 - JAMENDO informera régulièrement L’ARTISTE des évolutions du Site par le
biais d’une Newsletter adressée à L’ARTISTE sur l’adresse email qu’il aura
désignée.
A tout moment, L’ARTISTE reste libre de demander à JAMENDO des explications sur
les modalités de distribution des Oeuvres via l'Interface.

8.2 - Toute nouvelle utilisation des Oeuvres qui ne serait pas déjà prévue par la
Documentation sera soumise à l’autorisation de L’ARTISTE qui, s’il est intéressé,
activera l’option en cliquant sur la case prévue à cet effet dans l’Interface.
En cas de modification du présent Contrat ou de tout autre élément de la
Documentation, L’ARTISTE sera informé via l'Interface. Les nouvelles dispositions
prendront effet dès que L’ARTISTE aura manifesté son accord en cliquant sur la
case prévue à cet effet dans l’Interface.
ARTICLE 9 - VALIDITE
Si une clause du présent contrat de distribution venait à être considérée comme
étant en contradiction avec l’une ou l’autre des dispositions des Licences Creative
Commons en vigueur ou à venir, il est expressément convenu que les dispositions
du présent accord de distribution intervenu entre les parties prévaudront.
ARTICLE 10 - NULLITE
Si une des clauses prévues aux présentes venait à être déclarée nulle, les parties
s’entendent pour considérer que les autres clauses du contrat demeureront valides
et que le contrat pourra continuer à produire ses effets."

(...) Oui ça calme :)

Donc pour faire "simple" : maintenant on a juste droit au minimum de la part de Jamendo (soit juste l'hébergement) si on se contente de JamFREE, et si on veut quelque qui ressemble à ce qu'on avait droit avant, il faut un CDD JamPRO, voilà :|

Sachez que quand on étudie de près les Conditions Particulières du CDD JamPRO ça devient encore plus complexe et chelou, mais ça ce sera pour un autre article ;)

Partager cet article

Published by ChefGeorges - dans Le livre noir de Jamendo
commenter cet article
30 septembre 2011 5 30 /09 /septembre /2011 11:11

Ils ont beaucoup d'humour chez Jamendo, si,si j'vous assure :D

Regardez plutôt : je suis retourné sur la fameuse page de la tout aussi fameuse Compile-JamPRO-qui-se-fait-passer-pour-une-compile-JamFREE. J'ai essayé de cliquer sur "artists", tout en haut. Et là surprise : je tombe sur une page du FAQ de JamPRO m'expliquant comment ke ça marche :) mais le plus rigolo c'est que dans le titre de la fenètre windobe c'est écrit "Free Music FAQ" (lol).

C'est amusant, sur cette page quand on clique sur "artists" pour ouvrir son menu admin perso on tombe sur une page FAQ pour aller sur PRO... c'est un message subliminale ? :D

mental copy

Partager cet article

Published by ChefGeorges - dans Chroniques diverses
commenter cet article
29 septembre 2011 4 29 /09 /septembre /2011 16:42

http://www.dogmazic.net/archive/RECTO/RECTO_140/6549.jpg

Le tout dernier Nehoryn est dans les bacs :) Et celui-ci est réellement à savourer, au moins pour deux raisons, une symapthique et l'autre moins.

La bonne nouvelle c'est donc de retrouver le talent de Nehoryn qui ici s'exprime pleinement. On sent que son style est définitivement maitriser sur "The Ghosts of Freedom" (. Pour ma part j'ai l'impression d'un espèce de bigbeat-triphop-fusion complètement ouvert et décomplexé :)

Dès le 2ème titre, on est littéralement sur les fesses ! C'est bien simple, on peste dès qu'un titre s'arrête tellement on en voudrai plus :) Nehoryn penche aussi ici nettement vers un son parfois très soundtrack (à croire qu'il rêve de BO de cinoche). Savage People m'a rappelé un titre que j'aimais déjà beaucoup, The Dream. Franchement il y aurait beaucoup à écrire que cet album, tellement chaque piste est juste énorme !

Ah oui, j'ai écrit qu'il y avait une mauvaise news : et bien si c'est sans doute le meilleur album de Nehoryn, il m'a confirmé par email qu'il n'y en aura pas d'autres avant très longtemps :'( alors savourez bien celui-ci ;)

[Également disponible, l’œuvre littéraire numérique de Nehoryn : La Théorie du Slide]

Partager cet article

Published by ChefGeorges - dans Albums de légende
commenter cet article
29 septembre 2011 4 29 /09 /septembre /2011 14:00

Vous avez encore des doutes sur la stratégie business de Jamendo ? Vous avez encore foi en eux en leur belles paroles pleines de "défense des intérêts des artistes" et de "promotion de la musique libre" ? Bien, ça va changer, lol.

Voici une interview de Pierrot Gégé (oui on est très intime, lol) qui ne laisse plus aucune part aux doutes justement. Démonstration :

19.09.11-Interview-Pierre-Gerard-Satellinet-copy.jpgAlors si vous suivez mon blog, rien de nouveau sous le soleil si ce n'est qu'on est totalement décomplexé chez Jamendo et qu'on dit tout sans se soucier de choquer. Si après ça certains artistes continuent de faire mine de ne pas comprendre qu'en s'inscrivant à PRO ils ajoutent des licences spécifiques qui ne sont pas des CC, et qui ont été faites pour être les moins contraignantes possibles pour les clients... je peux plus rien vous les gars :)

Vous aurez aussi noter la petit inexactitude de Pierrot sur le système du 50/50. CE qu'il dit est vrai seulement dans le cas de l'achat unique d'un titre à un seul artiste sur une seul commande. Sinon les 50% sont répartis entre les titres et artistes achetés par le client.

Non, le plus surprenant c'est sans doute ces propos que je reprend : "Nous ne sommes pas dogmatiques et nous ne nous interdisons pas de faire évoluer l'encadrement des licences, tout en restant sur le principe de gratuité pour l'internaute" Donc si vous avez habilement suivi ce qui est dit entre les lignes, il semblerait que chez Jamendo on réfléchisse à s'émanciper des licences CC, peut-être en y substituant des licences PRO remaniées permettant une certaine gratuité pour les usages particuliers (ça ne vous rappelle pas mes remarques sur l'article précédent ?)

Ahhh, mais soyez rassuré, tout ça n'est qu'un mauvais rêve, il suffit de vous rendormir bien profondément en imaginant que tout est merveilleux sur cette superbe plateforme. Pas besoin de vous souciez de la disparition prochaine de JamFREE... De toute façon ça se fera surement comme la disparition de Rome, avec le temps et sans batailles...

Partager cet article

Published by ChefGeorges - dans Le livre noir de Jamendo
commenter cet article
28 septembre 2011 3 28 /09 /septembre /2011 23:17

[Article mis à jour - voir plus bas]

Alors avant le coup de griffe l'info : Jamendo sort une compile d'artistes du site. L'info est tombée sur le facedebouc francophile de Jamendo. Voici l'image qui dit tout :

jam-cd.jpgJamendo propose donc sa première compile officielle... sauf que ça me cause 2,3 p'tits problèmes de fond. En effet, depuis un petit moment je ne cesse de dire que PRO prend de plus en plus la première place et que la partie gratuite et grand public de Jamendo pourrait bientôt être complètement absorbée par PRO (sans pour autant arrêter le téléchargement gratuit... enfin pour le moment). Et on m'a souvent traité de neuneu à moitié parano de penser une telle chose... ah, ah comme c'est drôle :)

Vous aurez sans doute remarqué que cette compile censée être le fer de lance du site "Leader mondial de la Musique Libre" (c'est eux qui l'affirme on est bien d'accord, et leurs chevilles gonflent dangereusement on est bien d'accord aussi, lol) est en fait dispo sur... PRO ! tadam ! Eh, éh comme ils sont amusant chez Jamendo, oh, oh...

Et oui, tout en haut qu'est-ce qu'on voit : "Jamendo PRO - volume 1", bin voyons ! C'est donc officiel : PRO distribue nos musiques gratos, mdr. Sûr que la boite va pas faire des bénef' à ce rythme :D

On a donc la jolie compile et là... mais attendez, une compile ça veut dire sélection, et sélection ça veut dire choix, et choix ça veut dire qu'on a pris ce qu'on pense être les meilleurs morceaux de Jamendo !... Mais attendez... il n'y a pas si longtemps on nous avez pas dit que ce n'était pas le rôle de Jamendo d'avoir une approche plus éditorialiste, moins catalogue ? Ah, Ah, quel humour désopilant chez Jamendo :)

Après je ne me suis pas tapé toute la liste, mais c'est avec délice que je vois que l'ami Xcyril semble être devenu le faire-valoir attitré de Jamendo ;) La dernière fois, ils s'étaient amusés à mettre une vidéo d'une utilisation désapprouvée d'un de ses titres pour faire la promo de PRO. Là on dirait que c'est la caution "pas tous amis avec PRO" lol. J'attends avec impatience sa réaction ;D

Enfin, il est amusant de voir la pub et la réduction de 15% pour PRO pile à côté de la compile censée être gratuite et libre donc. Me vient alors des questions très connes (si, si!). Par exemple, est-ce que les titres de la compile sont tous sous la même licence CC ? Bin oui, si d'un côté on a du CC-BY, de l'autre du CC-BY-NC ou encore du CC-BY-ND-NC ça risque d'être compliqué pour l'utilisateur, non ? Et puis en plus, cette compile, elle est elle-même diffusée sous quelle licence par Jamendo ? Bin oui, parce que j'ai bien regardé et nul part on ne parle de "licence libre" ou de "licence Creatives Commons" (Chez CC ils vont bien se rendre compte un jour ou l'autre que Jamendo se fout un peu d'eux, non ?). Bon c'est pas grave, je clique sur Downloading, j'aurais peut-être plus d'infos... Ah effectivement j'ai (enfin, lol) l'info : la licence est CC-BY-NC-ND pour la compile. D'ailleurs si on clique sur chaque titre, on retrouve bien la même licence. Pfff quelle mauvaise langue je fais... Tiens, et si je clique, comme ça, sur www.jamendo.com et sur chaque titre, histoire de vérifier... lol, comme c'est amusant, j'en ai pris quelques uns au hasard et déjà c'est la fête du silp, regardez c'est deux là :

Heifervescent - When the Stars Fall from Grace

heifer heifer2.jpg

Donc là, une licence CC-BY-NC-SA devient une CC-BY-NC-ND

Plus parlant encore : BertycoX - The Signal

berti.jpg berti2.jpg

Et là une licence CC-BY-ND devient donc une CC-BY-NC-ND

Magnifique n'est-ce pas ? :)

D'ailleurs, le cas du titre de BerticoX est intéressant, car sa licence CC autorise normalement l'usage commerciale et encourage à négocier en direct avec lui. Sauf que là Jamendo s'en fout totalement, met une clause NC imaginaire et propose du coup à côté d'acheter une licence PRO. Oui je l'ai entendu dans le fond : "c'est scandaleux !"

Un dernier truc qui m'énerve, c'est ces 2 boutons côte-à-côte :

free-vs-pro.jpg

Ça me rappelle ces site qui proposent une offre gratuite et une offre "prenium". Et puis ça veut dire quoi pour un usage personnel ? Donc pas possible d'en faire profiter les potes, de partager sur son blog, ou de diffuser sur les réseaux internet ou P2P ? Sacré régression de la musique libre et de "l'idéologie" jamendienne, non ?

Bref, encore un idée bien moisie, qui sent bon le plan marketing. Moi j'veux bien être candide à donf' et vivre au pays de Oui-Oui, mais purée vous allez pas m'dire que ça donne pas l'impression de chercher par tous les moyens comment faire plus de fric ???!!!!!


[Mise à Jour - 30/09/2011, 11h57]

Réponse de Jamendo par la voie de son Community Manager Fr, que je vous donne telquelle :

"Confusion involontaire à propos de la compilation:

Les infos données lors du téléchargement ne sont pas correctes, et sont comprises comme une licence CC-BY-NC-ND. Aucune licence n'a été modifiée. Nous allons corriger le texte aujourd'hui et le remplacer par : "Cette compilation est sous licence Creative Commons. Vérifiez sur Jamendo la licence attachée à chaque titre pour savoir quelle utilisation est permise."

Sinon, l'opération en elle même: la compile entre dans le cadre de la promotion de Jamendo et de son offre PRO (cf Conditions Générales d'Utilisation). Tous ces artistes sont sur Jamendo PRO. C'est un outil promotionnel, donc libre et gratuit."

correctif.jpg

Je m'suis permis quant même de faire remarquer l'absence d'une compile officielle Jamendo avec des non-inscrits à PRO.

Partager cet article

Published by ChefGeorges - dans LES SCANDALES DE JAM'PRO
commenter cet article
26 septembre 2011 1 26 /09 /septembre /2011 13:19

J'aurais préféré une reprise d'activité cette semaine plus "sympathique", mais un communiqué de Jamendo par la voie de son Community Manager français a sonné le glas. En effet, il n'y a désormais plus aucun doute à avoir sur les objectifs et la mentalité chez Jamendo :( Si certains avaient encore des doutes...accrochez-vous :

"PRO était dans les cartons depuis le début. Depuis 2004. Ca a toujours été l'objectif de Jamendo. Donc on commence par construire une communauté (artistes + fans + professionnels), et puis on entre dans le monde du licensing pour créer des revenus et proposer une alternative au circuit traditionnel à partir de musique gratuite. Voilà ce qui s'est passé, et ce qui était prévu." (le 27-09-2011)

(...) (Je vous laisse reprendre vos esprits, lol)

Depuis 2004... 2004 ! Donc dès la création de la structure associative qui donnera plus tard la Société Jamendo, l'idée de créer PRO était déjà présente, donc ils pensaient déjà à leur fonds de commerce ! C'était effectivement perdu d'avance pour celles et ceux qui comme moi croyaient en un projet alternatif, tourné principale autour des licences libres et des artistes. Plus qu'une grande désillusion, c'est surtout un sentiment de trahison qui domine. Le sentiment d'avoir été bien berné depuis le début. Rendez-vous compte, Jamendo assume désormais complètement et ouvertement d'avoir utilisé les artistes et membres candides du site comme faire-valoir pour leurs intérêts ! Franchement, vous n'êtes vraiment pas choqué ?

Et quand je lis que Jamendo cherche à "proposer une alternative au circuit traditionnel à partir de musique gratuite" ça veut bien dire que la défense des licences libres n'a jamais intéressé Jamendo, seul compte créer un business parallèle aux services de ventes de musiques libres de droits existant déjà (comme justement MusicMatic, et là on comprend mieux 1) pourquoi MusicMatic était déjà client de Jamendo en 2009 et 2) pourquoi le rachat en 2010 était "logique" pour MusicMatic). Beurk !

Vous êtes encore surpris maintenant que Jamendo s'entiche d'Hadopi et conte fleurette aux Majors du disque ?

Bref, Jamendo ne deviendra jamais une "3ème voie alternative" tournée vers les artistes libres. Pourtant en 2005 on pouvait lire ça :

"Le but de Jamendo c'est de faire connaitre des nouveaux talents a des internautes ouvert d'esprit, c'est de construire un business modèle viable sur la musique en ligne en prenant le moins possible sur le dos des artistes, c'est de dire que les meilleures technologies P2P peuvent être utilisées légalement (...) le but de c'est de faire que vos groupes préférés soient connus, entendus, remplissent leurs concerts. C'est que des internautes gavés à la Star Ac. découvre le bon groupe du coin. Les majors qui se basent sur un modèle de musique en ligne légale et monétisée en ont bien le droit. De même, les fondamentalistes du libre qui ne veulent pas de pub, en ont bien le droit. Ce sont d'autres acteurs de la musique en ligne (...) Vous voulez participer à Jamendo ? Pensez à la musique, aux artistes, à ceux qui l'écoute."

En 2008, époque où on croisait encore des co-fondateurs de Jam' sur les forums, voici ce qu'on pouvait lire :

"C'est quoi le plan ? Extrêmement simple :

1) Faire de Jamendo une bonne plateforme :
- qui donne envie aux artistes de publier leur oeuvres sous licence libre
- qui donne envie aux auditeurs d'écouter, de partager, de faire connaitre à de plus en plus de monde de la musique libre
- qui donne envie à des annonceurs d'associer leur marque pour financer la plateforme et les artistes qui s'y trouvent.
- ouvrir d'autres pistes de revenus, partagés eux aussi de façon transparente.

2) Promouvoir Jamendo et la musique libre :
- Faire de Jamendo une marque de qualité sur Internet pour de la musique.
- Détromper le public, les annonceurs, les partenaires qui pensent toujours libre = gratuit = pas bon
- Faire découvrir l'infinité des créations au plus grand nombre

3) Gagner notre vie
- Assurer la pérennité de Jamendo, un vecteur performant pour la musique libre
- Dégager une marge, la ré-investir pour d'autres extensions de Jamendo pour promouvoir encore mieux la musique libre
- Permettre à Mangrove de sortir de Jamendo, et de passer le relai à d'autres investisseurs."

A chacun de juger par lui-même des mobiles de Jamendo, mais pour ma part les choses sont définitivement claires : Jamendo ne bougera jamais, car sa position n'a jamais été celle pourtant présentée au début. Donc à partir de maintenant, je ne peux plus défendre un modèle qui n'était qu'illusoire et reposait sur des non-dit.

Partager cet article

Published by ChefGeorges - dans Le livre noir de Jamendo
commenter cet article

jenaimeplusjam2-270.png

logo-blog-2011-copy.jpg

THE-RUST-FACTORY-ban.png

logo-GADGET-beta-1.png

Recherche Kea Donc ?

bando-fb-cg.png

http://nsm07.casimages.com/img/2012/02/17//1202170232331323939450644.png

http://nsm07.casimages.com/img/2012/02/17//1202170522241323939451784.png

AIDEZ MOI À ARRÊTER LA PUB --- DONNEZ :)

Joueur du Grenier

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog